Le Défi Larousse Pâtissier #10 : Le kougloff (qui a eu raison de moi)

Kougloff @Pinklemoncreations.net

Ça fait un moment que je ne me suis pas « mise » aux fourneaux, la cause aux travaux de notre nouvel appartement qui nous occupent plus que prévus. La faute aussi à cette recette de kougloff qui m’a donnée bien du mal.

-> Déjà pour trouver le moule ça n’a pas été de la tarte (ahah) et j’ai fini par en commander un sur internet.

-> Ensuite, le kougloff c’est un peu LE gâteau que nous fait toujours notre père dans les réunions de famille : j’allais donc m’attaquer au mythe, à la légende, au Saint Graal, remettre en question le rôle du père tout ça tout ça (Freud si tu nous entends).

-> Enfin, je pense que les recettes en plein de petites parties où il faut faire une pâte, attendre 2 heures, revenir rajouter 2 grammes de farine et attendre encore une demi journée, ce n’est franchement pas mon truc…

Ajoutée à tout ça une mauvaise levure et ça donne un gâteau bien fastidieux à réaliser et surtout… complètement râté ! J’aurai pu garder pour moi cette outrageante défaite mais je me suis fait vœux de vérité quant à la réalisation de ces défis. Voici donc comment j’ai – brillamment et avec toute la mauvaise volonté du monde – échoué dans la réalisation de ce kougloff.

PP (Petite Précision) : la recette était indiquée pour 2 kougloff mais – non pas que Darling et moi-même ne soyons pas partisans de la constitution d’un garde manger en vue d’une catastrophe post-apocalyptique – je ne voyais pas trop l’intérêt de faire 2 gâteaux et j’ai donc divisé la recette en deux (ce qui n’a pas arrangé les choses).

 

J’ai d’abord fait macérer 50/60g de raisins secs dans un fond de rhum.

IMG_0106  IMG_0108

Il fallait ensuite préparer le « levain » en mélangeant 55g de farine, 10g de levure de boulanger fraîche (et du coup ça commençait déjà mal puisque je n’en n’avais pas de fraîche et que j’ai mis de l’instantanée dont je me sers pour faire mon pain dans ma machine à pain mais, comme la suite des choses me l’a montrée, ça ne fait du tout la même chose…) et 4cl de lait.

IMG_0092  IMG_0093  IMG_0094

Je l’ai ensuite recouvert d’un torchon mouillé et, hop! 4 heures au réfrigérateur (temps évidemment non respecté).

IMG_0096  IMG_0097

À l’issue d’un temps de pose personnel, j’ai ressorti un levain complètement compact et pas du tout levé. Déjà, ça commençait à sentir mauvais-mauvais tout ça mais, n’écoutant que mon courage, j’ai tout de même poursuivi la recette en ajoutant du lait pour essayer d’avoir une pâte à peu près mélangeable.

Il fallait ensuite préparer la pâte (à ajouter au levain) en tant que telle, avec 225g de farine, une pincée de sel, 1 jaune d’œuf (mais j’en ai mis 2 pour essayer de… je ne sais pas en fait, pour essayer quelque chose pour m’en sortir #désespoir) et 60g de beurre

IMG_0109  IMG_0110

IMG_0116  IMG_0114

J’ai ensuite mis les raisins égouttés, mélangé tant bien que mal et recouvert à nouveau d’un linge pour 1h30 à température ambiante. Là j’étais tellement dépitée que j’ai arrêté les photos comme vous le constatez.

J’ai ensuite beurré le moule et mis dans le fond des amandes entières.

IMG_0118  IMG_0208

Après le temps de pose, j’ai malaxé la pâte en rabattant les bords vers le centre comme indiqué dans le livre puis je l’ai mise dans le moule.
Normalement la pâte aurait du avoir tellement gonflée qu’elle aurait du remplir le moule d’où l’indication qu’ils donnent « d’enfoncer un pouce au centre, étirer un peu la pâte en couronne et la mettre dans le moule ». Moi, pas la peine de tant de précaution, ma pâte était tellement petite qu’elle ne pouvait pas recouvrir le pic du moule.

IMG_0120  IMG_0121

Ensuite de nouveau sous un torchon humide pendant 1 heure, puis au four à 200° pendant 30/40 minutes.

Laissez refroidir et saupoudrer de sucre glace.

IMG_2302

Au final mon kougloff n’était pas aéré donc très compact mais une fois un peu ramolli par un passage au micro-onde il n’était pas mal niveau goût. Mais bon, clairement ce n’est pas une réussite

Si je me relève du traumatisme et que je ré-essaie je penserai bien à prendre la bonne levure, c’est à mon avis vraiment ce qui a joué.

 

 

 

3 Commentaires

  1. argh peut-être que nous devrions prendre des cours auprès du paternel pour pouvoir perpétrer la tradition… mais en tout cas bravo pour l’essai !

    J'aime

  2. Je te rassure, la réussite de ce truc n’est pas inné ^^
    Même en ayant passé 3 ans en Alsace, j’ai mis du temps à dompter cette recette ;)

    J'aime

    1. Merci, je vais persévérer alors! :)

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :