Let’s swing !

Hello, hello!

Depuis le début de cette année 2017, si vous passez par ici de temps en temps, vous aurez peut-être remarqué que je ne bricolais plus trop. La faute à un travail très prenant, à un manque d’idées qui me motivent vraiment, et surtout, il faut bien le dire, à un manque d’envie.
Et si ça ne veut pas, ça ne veut pas.
Je ne suis pas du genre à vouloir forcer le truc et je préfère tranquillement attendre que ça revienne. En attendant, pour le moment je suis donc plutôt branchée couture et… Swing ! J’ai donc eu envie de vous en parler un peu ici, au cas où ça pourrait vous donner envie :)

Depuis 1 an et demi, je prends donc des cours de Swing sur Paris. Mais c’est quoi au juste? L’ami Wikipédia nous dit que « les danses swing se caractérisent avant tout par une énergie débordante et un brin de folie ».

Je ne suis pas toujours en phase avec l’ami Wiki mais pour le coup, je trouve que c’est plutôt bien défini. Pour moi c’est avant tout un état d’esprit très positif, dynamique et qui donne le sourire et la pêche. Sous l’appellation « swing », j’englobe personnellement les deux types de danses que je connais pour le moment, à savoir le Charleston et le Lindy Hop mais il existe moulte moulte variations que je serai bien en mal de vous citer.

Vous pouvez aussi voir la série de reportages réalisés sur le sujet par ARTE l’été dernier, ça vous donnera une bonne idée de l’histoire et de l’ambiance de cette danse.

Sur Paris il y a beaucoup d’associations qui proposent des cours de swing/lindy/charleston (Shake That Swing, Les chatons swingueurs, BrotherSwing…) mais les places sont chères – au sens « rares », pas au sens ça coûte plein de sous (enfin, normal quoi) – parce que c’est une danse qui a vraiment le vent en poupe.

J’ai préféré m’inscrire dans le rôle de la « follower » qui est communément occupé par les filles – même s’il n’y a aucune d’obligation. À savoir : en tant que « follow » il est encore plus dur d’avoir une place pour un cours, il faut presque toujours (sauf si vous êtes vraiment au taquet et que vous vous inscrivez la PREMIÈRE minute du PREMIER jour de l’ouverture des inscriptions) indiquer le contact d’un partenaire qui s’inscrit comme « leader » et avec qui vous formez donc un couple (Attention, ça ne veut pas dire que vous danserez exclusivement avec lui, au contraire, puisque durant les cours on change de partenaire toutes les 2/5 minutes.)

Musique entrainante, bonne ambiance, bonne énergie, les cours sont un vrais bonheur (du moins jusqu’à ce que ça se corse ;) ) même s’il y a quand même souvent plus de follows que de leaders et qu’il faut donc passer son tour un certain nombre de fois (mais au final c’est parfois pas plus mal d’avoir un peu de temps pour regarder bien comment font les copains pour réussir ce fichu mouvement qui vous résiste).

Mais les cours ne sont que la partie émergée de l’iceberg…
Parce que si tout le monde vient prendre des cours bien sagement dans la semaine, – c’est certes pour apprendre une danse et s’amuser – mais c’est avant tout pour la mettre en pratique pendant les fameux bals swing qui ont lieu sur Paris tous les week-end (à vrai dire, en cherchant bien, on peut même trouver des « endroits où ça danse » tous les jours de la semaine).

C’est donc tout naturellement que, rapidement, on en vient à faire le raisonnement suivant : « Ouais! Il y a une trop bonne ambiance, c’est cool, j’ai fait 3 cours où j’ai appris des trucs, tout le monde est motivé… alors on se fait un bal cette semaine!« .

L’intention est belle, mais à peine franchi la porte de la salle de bal, on se rend vite compte que la danse, ça ne s’apprend pas en un jour et que clairement, la majorité des gens qui viennent en bal, et bien, ils pratiquent beaucoup (en tous cas bien plus que moi…) et du coup, ils ont un niveau juste… DE GROS MALADES. Du coup, on est un peu comme ça…

Donc, si vous êtes de ma trempe (c’est à dire pas forcément très à l’aise avec votre corps en mouvement) c’est un peu dur pour le moral au début, mais il ne faut pas de décourager, les gens viennent vraiment là pour s’amuser et bien souvent dès qu’on commence à danser on a juste un bon gros smile sur le visage, et en cherchant, on trouve beaucoup de débutants avec qui on se sent à l’aise pour danser (même si les profs vous poussent à inviter à danser des gens beaucoup plus forts que vous. Genre. Bien sûr quoi. À l’aise)

 

Évidemment, personnellement, j’ai des baisses de motivation quand je vois que je suis grave à la ramasse. Clairement il faut vraiment essayer d’avoir une pratique assez régulière pour progresser (ou pour moi, pour ne plus avoir l’impression d’être un éléphant dans un magasin de porcelaine dès que je rentre sur la piste de danse). Mais c’est une communauté où on se serre bien les coudes et j’ai des amies qui me donnent les bons conseils pour que je m’améliore et que j’ose plus me lâcher.

(Tous les bons conseils.)

Mais vraiment ça vaut le coup de quand même aller dans les bals – même si l’entrée est souvent chère, (dans les 15€), et ce, même si vous ne connaissez pas un seul pas : en effet au début des bals du dimanche, vers 18h30 il y a presque toujours 1h d’initiation pour les novices. De quoi apprendre quelques pas pour secouer un peu son popotin sur la piste. Il y a même pas mal de gens qui, faute d’avoir pu avoir une place dans un cours, ne viennent qu’aux bals et ont un super niveau !

Après l’initiation, même sans danser on peut vraiment passer un bon moment à profiter des lieux souvent magnifiques (Châlet du Lac, Théâtre Zingaro, Cabaret Sauvage…) à écouter l’orchestre live, et à regarder les pros à l’œuvre. Parce que c’est vraiment un spectacle, parfois même avec des démonstrations impressionnantes :

Voila, voila, je pourrais en dire plus mais je vais m’arrêter là. On est loin de la création (quoi que…) mais j’avais envie de partager ça ici, parce que ça contribue pour moi à ma lutte contre la morosité, le but de ce blog. :)

AND NOW… LET’S DANCE !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :