DÉFI LAROUSSE PÂTISSIER #17 : LE RENVERSANT GÂTEAU RENVERSÉ À L’ANANAS

Hæ, hæ les gourmands !

(C’est « Salut » en islandais me dit Google Translate, cette source d’une fiabilité incontestée. Cela étant dit, si vous parlez islandais et que je viens de dire « Sandwich, sandwich » n’hésitez pas à me le faire savoir).

Ça faisait un moment que je n’avais pas repris les défis pâtissiers. Après l’échec du Kouign-Amann, j’ai dû passer par une petite période de pause pour me reconstruire pâtissièrement parlant (ou alors j’ai juste eu la grosse flemme de cuisiner, à vous de voir la version qui vous semble la plus plausible. Mais ne négligez pas la puissance dévastatrice d’un Kouign-Amann raté, pauvres fous!).

Cette nouvelle recette m’a réconcilié avec l’exercice : simple, bon, efficace et surtout nouveau ! Je suis sûre que beaucoup d’entre vous ont déjà réalisé ce gâteau qui est somme toute assez commun, mais pour ma part c’était une grande première.

J’ai toujours trouvé ça assez magique et vraiment joli de voir tous ces ananas se tenir fièrement en haut du gâteau et comme en plus, Darling adore ces gâteaux – synonymes de goûters familiaux – c’était définitivement LA recette parfaite à réaliser.

J’ai donc fait fondre 200g de beurre que j’ai fouetté avec 170 de sucre de canne (dans la recette ils disent 200g de sucre blanc mais je n’en n’avais pas assez donc j’ai mis du sucre de canne, mais moins. #vismavie) et 4 œufs pour faire comme une mousse.

J’ai ensuite incorporé au mélange 200g de farine tamisée avec deux cuillères à café (voir un poil plus si vous êtes du genre gonflé) de levure chimique (le tamis, c’est ma grande passion).

De l’autre main (c’est à dire celle de Darling. Oui, j’ai fait « coup de fil à un ami ») j’ai mis à chauffer 75g de sucre en poudre avec 3 cuillères à soupe d’eau, en le surveillant de très très près jusqu’à ce qu’il se transforme en caramel.

J’ai ensuite rapidement coulé le caramel sur le fond du moule et y ai déposé tout aussi rapidement avant qu’il ne durcisse, des rondelles d’ananas en boîte.

J’ai versé dessus le mélange de la pâte et hop, au four à 200° (thermostat 6-7) pendant 35min environ.

Une fois passé l’étape du démoulage – angoissante mais pas si terrible avec un bon moule en tefal – j’ai donc pu admirer mon œuvre d’art (oui, rien que ça).

Pas mal non ? ;)

Et bien je suis RA-VIE.
C’était vraiment délicieux, aérien, pas trop sucré, facile et rapide à faire (même si j’ai lâchement délégué l’étape risquée du caramel).

Je le referai à coup sûr !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :