Le gâteau en bocal !

Ciao a tutti !

J’espère que vous survivez au terrible « épisode neigeux » qui s’est abattu sur la France en ce frisquet mois de Février. Personnellement, et parce qu’il ne faut jamais essayer de lutter contre la météo (je le sais, j’ai vu « Le jour d’après »), j’ai décidé de ne prendre absolument aucun risque et de :

1) rester chez moi toute la journée

2) prendre des forces au cas – de plus en plus certain – où je serais obligée de sortir, dans la pluie, dans le froid, (dans la fièvre et le vacarme) en portant Darling sur mes épaules pendant plusieurs kilomètres pour trouver de l’eau parce que les robinets auront glacés et que la montée des eaux empêchera les secours de nous venir en aide (je prends les intempéries très au sérieux : je suis actionnaire chez BFM TV).

Et donc pour ça, en bref, j’ai fait un gâteau, et je dirais même plus : un gâteau-bocal.

Ayant reçu à Noël un petit livre pour faire des gâteaux dans des bocaux je me suis lancée dans la (moitié de la) recette du tout chocolat (parce qu’on a beau être des gros gourmands, on n’est que deux à la maison quand même).

Et c’est parti pour le gâteau-bocal !

Pour cela, prendre 60g de beurre et les faire fondre doucement sur le feu, et peser 40g de sucre, 60g de farice et 30g d’amandes en poudre.

Battre 2 œufs avec le sucre et ajouter la farine, la poudre d’amande + les trois quarts d’un sachet de levure (ils disent d’en mettre juste la moitié mais j’ai eu peur que ça fasse le coup du soufflé qui retombe alors j’ai un peu forcée la dose de levure).

Ajouter 3 cuillères à soupe de chocolat en poudre (mieux si non sucré), le beurre fondu et 4 cl de lait.

Découper ensuite 100 g de chocolat pour faire des copeaux à ajouter au mélange.

Beurrer et fariner les bocaux et remplir de pâte de moitié et…

… au four pendant 30 minutes à 170°.

Et voila le travail !

C’était plutôt bon ma foi. La consistance était vraiment bien, moelleuse, mais tous les copeaux étaient tombés dans le fond : lors du démoulage ils sont restés dans le bocal et on a du les finir à la petite cuillère.

À retenter donc avec une recette sans élément plus « durs » à l’intérieur afin de vraiment pouvoir sortir un gâteau entier du bocal.

Pink Lemon

Je m'appelle Anaïs, j'ai 28 ans et vis à Pantin à quelques pas de Paris. Je tiens un blog ou je rassemble les choses qui me rendent la vie plus belle : le DIY, la cuisine, et les voyages.

4 pensées sur “Le gâteau en bocal !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :