MAKE MY LEMONADE #3: La robe Luisa

Bom dia, bom dia!

(pourquoi du portugais me direz-vous. Et bien pourquoi pas?)

Alors que j’avais quelque peu boudé la couture ces derniers mois, j’ai soudainement eu l’envie de m’y remettre sérieusement ce mois-ci. Mon niveau n’ayant étrangement pas augmenté durant mon absence de pratique (c’est dingue ça d’ailleurs, non?), j’ai préféré me remettre en selle (yihaaa) avec un modèle facile de Make My Lemonade. Je suis donc partie sur la robe Luisa, le tout premier modèle posté par la marque (et donc avec le patron gratuit sur le site. À bon entendeur…).

Comme j’avais envie de pouvoir faire une robe que je puisse porter l’hiver, j’ai ressorti un tissu assez épais acheté depuis Mathusalem au Marché Saint Pierre.

J’en profite pour indiquer que, souhaitant vérifier l’orthographe de « Mathusalem », j’ai appris que c’était le nom de la personne la plus âgée mentionnée dans l’Ancien Testament qui aurait vécu 969 ans. D’où l’expression vieux comme Mathusalem.
C’était l’instant Wikipédia.
Stéphane Bern, à vous les studios.

N’ayant pas assez de ce tissu, j’ai dû en mettre un différent pour le haut et les manches. Je ne regrette pas du tout ce choix parce que j’aime beaucoup le côté « bi-matière » (et je n’aurais jamais réussi à faire des raccords qui se tiennent).

Je vous mets ici la vidéo disponible sur le site Make My Lemonade avec toutes les informations nécessaires à la bonne réalisation de cette sacrée Luisa :

Voila quelques photos de l’élaboration et du rendu de cette Robe Luisa :

Le tissu que j’avais choisi pour le bas de la robe étant assez rigide, le rendu ne me convainquait pas tout à fait. En effet, la robe ne retombait pas de manière fluide comme sur le modèle. Elle restait au contraire un peu figé en cloche.

Sur les conseils de mon amie Super G. et les encouragements de Darling, j’ai fait deux rubans en tissu noir que j’ai fixés à l’intérieur des poches de la robe Luisa pour pouvoir la cintrer.

Et voila le rendu final cintré…

Et relâché en glissant les rubans à l’intérieur des poches : ni vu, ni connu !

J’aime quand même bien le rendu « normal » de la robe Luisa surtout porté avec une veste un peu courte comme cette veste en jean pour casser un peu le dos très ample. Mais c’est bien pratique de pouvoir varier avec une version plus cintrée.

Au final je suis bien contente du résultat post-modification. Je pense que je vais la refaire mais avec un tissu plus fluide pour vraiment profiter du rendu initial du patron.

Un BIG UP tout particulier à Super G qui a réalisé, dans des pauses tout en naturel, la séance photo de cette petite Luisa. Et bien sûr à Darling pour ses encouragements continus… :)

 

Pink Lemon

Je m'appelle Anaïs, j'ai 28 ans et vis à Pantin à quelques pas de Paris. Je tiens un blog ou je rassemble les choses qui me rendent la vie plus belle : le DIY, la cuisine, et les voyages.

4 pensées sur “MAKE MY LEMONADE #3: La robe Luisa

  • 1 novembre 2017 à 23 h 43 min
    Permalink

    Waaaaa comment je suis trop flattée !
    Extra big super up à l’artiste-et-modèle-à-la-nuque-gracieuse-et-aux-jambes-élancées!!
    (Oui c’est un pseudo un tantinet plus long que Super G mais c’est comme ça, na.)

    Répondre
  • 2 novembre 2017 à 16 h 57 min
    Permalink

    TROP belles (la robe, la couturière, les photos et la photographe !)

    Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :